Trahison d’un agent secret français

al quaida

Un ancien agent secret des services de renseignement français aurait rejoint Al-Qaida en Syrie, et ferait désormais partie des cibles prioritaires des frappes américaines dans le pays.

Selon un article paru dans la presse américaine, les premières frappes de l’US Air Force le mois dernier en Syrie auraient notamment visé un ex-agent des services secrets français, qui oeuvre désormais pour le groupe terroriste. À Paris, diverses sources de renseignement émettent de sérieuses réserves.

D’après la presse américaine, l’homme serait un expert en explosifs ayant combattu en Afghanistan et en Syrie. Il tiendrait un rôle plus important que Mohsin Al-Fadhli. Ce chef du groupe Khorasan, lié au Front Al-Nostra et implanté en Syrie serait mort lors des frappes américaines. L’ancien agent français aurait lui survécu à ces attaques. Son parcours au sein des services français (forces spéciales, renseignements militaires et DGSE) n’est pas encore clairement identifié.

Le ministère français de la Défense a démenti toute implication d’un ancien agent français. «Les informations parues au sujet de l’appartenance supposée de la personne en question aux services de renseignement du ministère de la Défense sont totalement et parfaitement erronées», a déclaré un responsable du ministère à l’AFP.

La Direction Générale de la Sécurité extérieure (DGSE, renseignement extérieur) s’est refusée pour sa part à tout commentaire, de même que le ministère français des Affaires étrangères. «Nous ne commentons pas les rumeurs de presse», a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal, lors d’un point de presse électronique.